Kaff auch Mare Crisium (1ère édition) – Dernière acquisition

1960: Arno Schmidt publie un étrange roman, Kaff auch Mare Crisium, sorte de concrétisation de son style déjà particulier que laissaient présager ses romans et nouvelles précédentes. Jusqu’alors, Schmidt n’était pas si différent, disons, de Döblin, point de vue inventivité langagière. Par contre, ce roman-ci, est ouvertement inspiré de l’oeuvre de Joyce. Le romancier irlandais y fait même de nombreuses apparitions, le personnage principal rêvant d’un voyage lunaire avec pour seule compagnie sa femme et son édition du Portable James Joyce. Belle idée que voilà. Différence majeure, Kaff est le premier roman de Schmidt à exposer ce qu’il appelait la Spaltentechnik (ou la « technique des colonnes ») où le texte est divisé en plusieurs colonnes, chacune représentant un niveau narratif. Schmidt avoir puisé l’idée dans Finnegans Wake, ne s’empêchant cependant pas de reprocher à Joyce de n’en avoir fait qu’un usage mineur et superficiel. Tous les romans subséquents de Schmidt conserveront la Spaltentechnik, y compris son magnum opus, Zettel’s Traum. J’ai réussi à mettre la main sur une première édition du livre qui, non seulement, marque un tournant dans l’oeuvre d’Arno Schmidt, mais aussi dans les lettres allemandes.

Laisser un commentaire


Nom*

Email (ne sera pas publié)*

Site Internet

Votre commentaire*

Soumettre votre commentaire

Prouvez votre humanité... * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

© Copyright . :: Antoine Malette.com :: . - Designed by Pexeto